Le nouveau vélo

Coté

Au bout de dix ans de cyclisme urbain, voici la matérialisation de mon cahier des charges pour un vélo adapté. J’ai mis du temps à sauter le cap, mais il est formidablement proche de ce que je voulais.

Pas de dérailleur fragile, jamais sur le bon plateau et avec une chaîne qui tire la langue. Pas de roues qui se tordent au moindre trottoir. Pas de selle en gel faussement confortable. Pas de Guidon de trois mètres de large.

Le défaut c’est l’anxiété qu’il génère en étant accroché dehors, que j’ai toujours essayé d’éviter en roulant sur de vielles jailles, mais je l’ai payé par l’inconfort de vélos toujours déréglés, un peu cassés, bruyants, mal adaptés.

3/4 avant

Il roule formidablement bien. C’est un plaisir discret, puisque de façon un peu décevante, il s’efface : pas d’emmerdes, il fait toujours ce qu’on attend de lui, il écarte les résistances. Du coup on l’oublie, ce qui est royal. Mes précédentes montures avaient toujours besoin d’un peu d’attention : doucement le changement de vitesse, anticiper le freinage, descendre gentiment du trottoir… Là il encaisse sans broncher.

Bon, il faudra quelque kilomètres pour atteindre la symbiose, et puis je vais craquer, je vais mettre des accessoires : des gardes boues, un bon antivol, un support de lampe, peut être un compteur.

3/4 arrière

Le cadre est un Surly 1×1, fabriqué dans le Minnesota., En acier durable et confortable, il est prévu pour les single speed, et il manque donc les butées pour le câble de dérailleur, d’où les colliers moches :(

Guidon

C’est surtout là que c’est original. D’abord parce que je voulais mettre un cintre type triathlon : les cintres de course sont excessifs en ville, les guidons plats sont trop larges pour se faufiler et font mal aux poignets.

Là, je suis bien en avant, on peut quand même changer de position si on veut tracer ou se redresser un peu et se balader. Je trouve que ça donne une physionomie assez agressive au vélo, ce qui me plait pas mal.

Ensuite et surtout pour les leviers de freins, qui intègrent, à droite, le changement de vitesse. Ils sont du type poignées de course modernes, avec un grand levier pour monter les vitesses et un petit pour les descendre.

Le débattement pour monter les vitesses est un peu grand, mais ça passe dans du beurre et on s’y habitue. Et surtout on tombe toutes les vitesses en claquant des doigts dès qu’on pile, pour relancer tout de suite.

Ils sont produits par une petite boutique taiwanaise, Sussex, et ne sont pas encore distribués en Europe : Import US pour les avoir. Ils ne sont montés d’origine que sur quelque vélo d’entrainement pour l’instant, le dynamic synergy.

Fourche

Les pneus sont des Schwalbe Marathon Plus. Ils sont réputés, mais je n’ai jamais eu que des Michelin qui sont formidables en ville. Ils semblent aussi fins et confortables. Je ne connais pas encore la durabilité mais c’est censé être leur point fort.

Moyeu

Le cœur de la bête, un Shimano Nexus à 8 vitesses. Le fonctionnement est raffiné, et le développement total est large : 307%.

Pédalier

Un petit pédalier compact Suntour single speed, avec un mignon cache. Les pédales que m’a posé trajectoires sont un peu trop agressives pour des chaussures de ville, mais elles claquent bien.

Selle

Là j’ai été gaté : trajectoires m’a mis une Brooks Swift, cuir noir et rivets en cuivre. pas une pre-aged, mais la couleur est raccord. Un peu de temps et ce sera une seconde peau.

Frein arrière

J’ai préféré rester sur des V-brakes plutôt que des disques, parce que ça freine déjà extrêmement bien, je ne risque pas de voiler les roues et je tiens à garder un profil bas pour ne pas trop attirer les faucheurs. Ce sont des Shimano de base.

Jante arrière

J’ai préféré mettre des roues de 26 pouces pour la solidité, j’en ai marre de dévoiler les roues de 700. En plus, ce sont des rayons inox de 2mm, elles devraient être indestructibles. L’arrière est une Exal, l’avant est une Mavic.

About Marc Lacoste

Ceci est surtout un blog pour mes amis mais j'essaie parfois d'écrire pour l'éternité absolue de l'interweb. Pour me présenter en deux mots, je suis un garçon, je m'appelle Marc Lacoste (surprise) bien que certains me nomment Croco, je suis né en 1980 - le trois juin, il y a un lien vers des ouicheslistes par ici, j'habite à Nantes et je fais semblant de m'occuper des tâches administratives dans une agence immobilière éponyme. Il se peut qu'il y ait plus d'infos sur la <a href="/">racine</a>, par exemple un CV désuet. N'hésite pas à laisser un commentaire, cher visiteur, ils sont ouverts, et bonne journée à toi.
This entry was posted in personel. Bookmark the permalink.

10 Responses to Le nouveau vélo

  1. Fabien says:

    Trop beau, en plus il est sobre, mais l’achat d’un ou deux bon “U” ne sera pas de trop. Bonne balllade :)
    Fab

  2. Marsouin says:

    Yo.

    Tu ne m’as toujours pas répondu: quel est le prix final?

    je croyais que tu l’avais monté toi-même.

    C’est vrai qu’à ce stade les vélos sont beaux de part leur sobriété. L’ajout des gardes boues fausse qq peu le look du vélo.

    28″ rulz

  3. Marsouin says:

    Néanmoins, pour modérer tes propos, je pense que rouler sur un vieux vélo reste une solution très confortable pour la ville.

    Je préfère encore avoir un dérailleur bruyant que de me retrouver comme un con un soir après le boulot devant un antivol scié.

  4. Marc Lacoste says:

    Bon c’est clair que c’est surtout pour se faire plaisir d’avoir pile ce que je voulais. En plus mon actuel vélo d’occasion est pas mal, avec les vitesses indexées qui passent bien et un grand cadre. Mais j’ai enfoncé la fourche sur une chrysler 300C un peu trop lente.

    Il m’a couté 734 (sans la selle), ce qui reste assez raisonnable, c’eut été le prix d’un tout monté équivalent. c’est vrai que les cannondale bad boy sont une inspiration, ou encore le trek district http://www.trekbikes.com/us/en/bikes/urban/district/district/ et http://hubstripping.wordpress.com/ de manière générale

    Pour ce qui est de l’antivol, tout le monde me conseille les Abus en zig zag : http://www.abus.de/us/main.asp?ScreenLang=us&sid=28121584723201018012010826712046&select=0104b11&artikel=4003318450532
    la sécurité d’un U et la possibilité de prendre les deux roues.

  5. Marsouin says:

    700 €, je trouve ça raisonnable compte tenu du matériel.
    Le fait de n’avoir pas pris de freins à disques contribue à diminuer un peu le prix.

  6. Marsouin says:

    Et le poids?

  7. Marc Lacoste says:

    trop.

    bon, la somme des pièces est un peu en dessous de 12 kg (et encore, les pneus sont plus lourds que ceux envisagés à la base) mais sans cadenas et garde boues, et le zig zag abus pèse 1,2kg, donc je vais sans doute finir à plus de 14kg.

    mais l’absence de trucs qui bloblottent et le centre de gravité assez bas donnent une bonne impression.

    par contre il est invulnérable. je vais faire 15000 bornes sans rien toucher

  8. Marsouin says:

    Rhaaa, ma chaine a cassé hier soir.

    La vieille dame avait bien 15000 km au compteur.

    Globalement mon vélo commence sérieusement à rendre l’âme. Et moi aussi j’aimerais bien assembler mon vélo….

  9. Marc says:

    fais toi plaisir, ça coute nada sur longue période.

    Shimano sort un moyeu 11 vitesses / 400% en septembre, au tiers du prix d’un rohloff:
    http://road.cc/content/news/13981-shimano-alfine-11-speed-hub-car-park-test

  10. Marsouin says:

    Mouais, 11 vitesses ça fait un peu trop.

    Tant que je n’ai pas mon propre garage, je reste sur des vieux vélo. Ca me gonfle que les locaux à vélo servent de libre service pour les pièces détachées.